Close

Pas encore membre ? Enregistrez vous et commençons.

lock and key

Vous connecter à votre compte

Account Login

Mot de passe oublié ?

SC2 – Questions réponses sur le Lore de Starcraft 2 – Partie 3

SC2 – Questions réponses sur le Lore de Starcraft 2 – Partie 3
 

Blizzard continu sur sa lancé avec une nouvelle série de question réponse, que voici :

Dans la troisième partie de notre série, Brian Kindregan, coauteur en chef de StarCraft II: Wings of Liberty et auteur en chef de Heart of the Swarm, répond à certaines des plus brûlantes questions de la communauté sur l’histoire.

Question : Lors de sa création, le Maître-esprit n’avait pas de volonté propre. Au lieu de ça, on l’a créé avec un dessein précis : exterminer les Protoss. Mais par la suite, il a à son tour créé Kerrigan en nourrissant un espoir de salut. Quel genre de contrôle avait donc la Voix sombre sur lui ?

Réponse : Excellente question. Je sais qu’il y a eu des débats sur les forums, au sujet de la nature du libre arbitre et du Maître-esprit. J’ai assisté à beaucoup de discussions là-dessus, tournant autour de la notion de volonté telle qu’elle s’applique à l’homme et à la condition humaine. Mais il est important de se rappeler qu’on parle de science-fiction, et qu’on doit parfois avoir recours à certains concepts qui vont chercher plus loin que la définition contemporaine de ces termes.

Pour le Maître-esprit : on a son libre arbitre, ou on ne l’a pas. Mais si on ne l’a pas, il y a plusieurs degrés d’asservissement de la volonté. La Voix sombre a confié au Maître-esprit le contrôle de l’Essaim, ce qui signifie qu’il avait besoin d’une grande latitude de réflexion : de discernement, de la capacité à faire des choix et à prévoir à court et long terme. De flexibilité. Il ne pouvait pas être un simple automate. Et donc, est-ce que le Maître esprit avait son libre arbitre ? Non, parce que la Voix sombre avait paramétré sa pensée. Il ne pouvait pas directement envisager la rébellion, par exemple. S’il avait essayé, des entraves très puissantes se seraient mises en place. Il avait certaines compulsions qui le forçaient à agir d’une certaine manière dans certaines situations. Mais il était déterminé à faire ce qu’il pouvait pour l’Essaim, et il a trouvé des fissures dans ce système, des choix à peine tolérés qu’il pouvait faire, des actes qui ne changeraient rien directement mais qui, il l’espérait, pourraient finalement mener à la libération des Zergs de l’emprise de la Voix sombre. Et cette libération leur permettrait à son tour d’échapper au destin dont il avait eu la vision.

Et pour clarifier un point que j’ai déjà souvent vu être mal interprété : le Maître-esprit n’a pas créé la Reine des lames pour sauver la galaxie, le secteur de Koprulu, ou quoi que ce soit d’autre que les Zergs. Il a eu une vision dans laquelle les Zergs étaient utilisés pour exterminer les Protoss, et il n’y a que le fait que les Zergs y étaient des esclaves qui le gênait. À la fin de cette vision, les Zergs étaient consumés par des hybrides. Cela signifiait l’extinction de la race, et c’est ce qu’il voulait éviter. Il souhaitait placer l’Essaim hors du contrôle de la Voix sombre pour sauver les Zergs, et seulement eux. Il aurait été heureux de les voir détruire toutes les autres espèces de l’univers.

Question : Pour qui exactement Tychus travaillait-il, et quelles étaient ses instructions ? S’il travaillait pour Arcturus, les évènements de la mission Bombe médiatique sont un peu incohérents, puisqu’il paraît peu probable que Mengsk aurait été d’accord pour laisser saboter la grande cérémonie de présentation du Odin et diffuser l’enregistrement de l’aide de camp de la Confédération.

Réponse : Je suis particulièrement heureux que cette question ait été posée, parce que j’y ai répondu il y a quelques années à la BlizzCon, et ma réponse était un peu confuse.

La version courte est que, au moment de Bombe médiatique (qui arrive vers le milieu ou la fin du jeu, quelle que soit votre trajectoire), Mengsk avait déjà des problèmes beaucoup plus importants sur les bras. Il n’aurait qu’une chance de jouer sa carte Tychus : s’il lui avait ordonné de saboter le détournement du Odin, Raynor se serait douté de quelque chose. Si Bombe médiatique avait été la troisième ou quatrième mission du jeu, Mengsk aurait joué cette carte immédiatement. Mais au moment où Tychus a commencé à tout casser dans Korhal, il était confronté à un essaim zerg qui déferlait de Char et envahissait des planètes entières. Certains de ses espions lui disaient que la fondation Möbius avait peut-être trouvé un moyen de rendre Kerrigan à nouveau humaine. Ce qui est arrivé dans la mission lui a coûté, mais ce n’était rien comparé à la menace de l’Essaim et au profit qu’il pourrait tirer de l’utilisation de Tychus contre Kerrigan.

Après tout, si Mengsk réussissait à vaincre l’Essaim, son peuple le porterait en triomphe même s’il avait quelques milliards de morts sur la conscience. Mais si la Reine des lames arrivait jusqu’à lui… toute l’adoration de son peuple ne pourrait pas le sauver.

Il a des nerfs d’acier, ce Mengsk.

Question : Le don de prophétie et de voyance qui a joué un si grand rôle dans Wings of Liberty a-t-il la moindre explication dans un contexte de science-fiction, ou est-ce qu’il est juste mystérieux et paranormal ?

Réponse : Je comprends complètement. « Prophétie » est un mot lourd de sens qui semble plus appartenir au fantastique et ne pas avoir sa place dans une histoire de science-fiction.

Cependant, j’aimerais invoquer la troisième loi de Clarke : « Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. » Dans un lointain passé, une entité a vu comment les évènements auraient une chance de se passer (sans y être complètement destinés), et a transmis ce savoir à des êtres moins avancés, qui l’ont consigné.

Pour présenter ça autrement, disons que j’arrive à communiquer avec un insecte qui a 24 heures d’espérance de vie, et que je lui dise : « Cette grande boule de lumière va bientôt descendre dans le ciel, un évènement qu’on appelle ‘soir’. Elle disparaîtra pour la moitié de ta vie, puis reviendra au cours d’un évènement qu’on appelle ‘matin’. » Du point de vue de cet insecte, je lance des prophéties folles sur le futur.

J’ai remarqué que de nombreuses personnes pensent que la prophétie annonce que Kerrigan va sauver l’univers. Ce n’est pas le cas. Elle annonce un certain nombre de choses. Parmi elles, le fait que le Déchu (plus tard appelé la Voix sombre) va anéantir tout ce qui existe. Quelque temps après est révélée une vision qu’avait eu le Maître-esprit, qui montre le triomphe de la Voix sombre. Dans cette vision, il plane la forte impression que si les Zergs avaient été sous le contrôle d’une entité capable de résister à la Voix sombre, ils auraient pu se défendre. Kerrigan est-elle une telle entité ? Certainement ! Mais elle n’est pas l’élue qui nous sauvera, ni une figure messianique, ni « celle de la prophétie ». La prophétie ne la mentionne pas.

Est-ce que c’est compliqué ? Oui. J’aurai quelque chose à dire à ce sujet dans un article à venir !

Laisser un commentaire