Close

Pas encore membre ? Enregistrez vous et commençons.

lock and key

Vous connecter à votre compte

Account Login

Mot de passe oublié ?

SC2 – Questions réponses sur le Lore de Starcraft 2 – Partie 9

SC2 – Questions réponses sur le Lore de Starcraft 2 – Partie 9
 

Dans la neuvième partie de notre série, Brian Kindregan, coauteur en chef de StarCraft II: Wings of Liberty et auteur en chef de Heart of the Swarm, répond à certaines des plus brûlantes questions de la communauté sur l’histoire.

 

Question : Qu’est devenu le nano-sérum utilisé pour décontaminer Alexei Stukov ? Je pose la question parce qu’elle m’a hanté tout au long de la dernière mission des colons de Wings of Liberty. Raynor doit choisir entre collaborer avec Sélendis pour anéantir les colons contaminés, ou avec Hanson dans l’espoir qu’elle trouve un remède… Mais il y a déjà un remède qui existe, depuis des années. Sélendis explique que le seul moyen d’enrayer la contamination est la purification par le feu, ce qui est étonnant puisqu’elle faisait partie des Protoss qui avaient aidé Raynor pendant sa tentative de sauver Stukov. Mais même si ça n’avait pas été le cas, pourquoi Raynor lui-même n’a-t-il évoqué ni Stukov, ni le sérum ? Comment aurait-il pu oublier un évènement aussi important ? Non seulement il n’en parle pas, mais en plus, s’il choisit de s’allier à Sélendis, il admet qu’il n’y a « rien d’autre à faire ». C’est une contradiction scénaristique évidente.

Réponse : Raynor doit faire face à une colonie nombreuse où une grande épidémie est sur le point d’éclater, et qu’une flotte protoss s’apprête à anéantir par le feu… et il devrait parler d’un sérum qui a été utilisé sur une seule personne, des années auparavant ? Un sérum dont ne disposerait pas la flotte protoss, sans moyen de s’en procurer ni de le diffuser avant longtemps ? Que le commandant de ladite flotte n’a clairement aucune envie d’utiliser ? Et auquel les Zergs auraient de toute façon probablement développé une immunité ? Avec tout mon respect, je ne suis pas d’accord qu’il s’agisse d’une contradiction évidente. Si contradiction il y a, alors elle est vraiment très légère. 😉

Question : Pourquoi Raynor ne se méfie-t-il pas plus du professeur Narud ? Qui sait instantanément comment utiliser une relique qu’il n’avait jamais vue (puisque c’est nous qui en rassemblons tous les fragments), alors qu’une mission entière de Raynor tourne autour de la difficulté pour un conservateur protoss de traduire les écris des Xel’naga.

Réponse : Je suis sûr que Raynor se méfiait de Narud et trouvait étonnante la précision de ses recherches. Mais que pouvait-il faire ? Tourner le dos à l’opération ? Il avait le choix entre poursuivre sa rébellion, et la mettre de côté pour tenter de sauver Kerrigan. Il a choisi la deuxième option, et était donc obligé d’aller jusqu’au bout.

Et n’oubliez pas que dans ce monde, les gens sont souvent capables d’utiliser des technologies qu’ils ne comprennent pas complètement, grâce à l’extrapolation théorique. C’est risqué, mais les humains le font depuis des années, et il n’y a aucune raison de penser que Raynor s’abstiendrait.

Question : Pourquoi Wings of Liberty ignore-t-il les évènements de Brood War pour se contenter de remâcher l’histoire du premier StarCraft avec des coupures en carton et des prophéties, au lieu de vrais personnages et motivations ? Je ne dis pas ça pour être désagréable, je veux juste exprimer le fait que c’est la seule question qui me vient quand j’y repense, désolé.

Réponse : Poser des questions difficiles ne vous rend pas désagréable. Mais c’est vrai qu’il est possible de formuler ses questions de manière un peu plus constructive. 🙂 J’y ai répondu en partie à d’autres occasions, mais je vais reprendre tout ça ici pour conclure sur le sujet.

Wings n’ignore pas les évènements de Brood War. Le fait est que l’extension avait peu fait évoluer la situation géopolitique du secteur de Koprulu. Ce qu’elle avait modifié était la perception qu’avaient les joueurs des personnages principaux, et la nouvelle faction introduite (le DFT) était déjà neutralisée à la fin de Brood War. Honnêtement, quels évènements de Brood War auraient pu être repris dans Wings of Liberty ? Si la réponse est Fénix, là je suis d’accord : il aurait pu être mentionné. Ne pas le faire était une erreur.

Mais ça aurait représenté une ligne de dialogue, deux au plus. Ça n’aurait pas pu être un point important de l’intrigue. Après tout, l’histoire est celle du choix de Jim entre s’accrocher à ses vieilles rancœurs et espérer une meilleure issue. L’univers est un endroit sombre et horrible, mais Jim s’est toujours détaché dans le monde de StarCraft justement parce qu’il est idéaliste.

Je ne suis pas d’accord pour dire que les personnages sont en carton. Jim prend certaines décisions discutables (qui n’ont pas plu à certains membres de la communauté) parce qu’il est animé par des motivations contradictoires. C’est aussi pour ça que ses amis et son équipage se retournent contre lui. Des personnages comme Tosh exigent des choix troubles : faut-il s’allier à quelqu’un qui partage clairement vos objectifs, même s’il ne partage pas vos valeurs ? Tychus est aussi habité par un réel dilemme. On lui offre une chance de récupérer sa vie ; tout ce qu’il a à faire c’est trahir son meilleur ami, et il pense que cet ami a une grande dette envers lui… mais avec le temps, son choix lui donne du fil à retordre. Peut-être qu’il ne sera pas capable de franchir le cap. À la fin, il se rend vulnérable et place le choix entre les mains de son ami. Pour moi, ces personnages ont une vraie profondeur.

Je ne trouve pas non plus que Wings of Liberty est un simple recyclage du premier StarCraft. Il fait effectivement beaucoup référence à son histoire, car les cicatrices que portent les personnages restent fraîches. Mais les phases de l’intrigue et les parcours des personnages sont complètement différents. Les personnages sont-ils au même point à la fin de Wings of Liberty qu’à celle de StarCraft ?

Je regrette que vous trouviez que les personnages de Wings of Liberty n’ont pas de vraies motivations. Je ne sais pas exactement comment nous aurions pu mieux les exposer, mais elles existent et sont présentes dans les dialogues et l’action.

 

Laisser un commentaire